Les complexes des stars, qui l'aurait cru ?

Inès de la fressange : le chic à la française

Longtemps mannequin vedette, elle incarne une certaine image de l’élégance et de la beauté. Ce n’est pourtant pas ce qu’elle pense véritablement. Elle trouve ses jambes trop maigres, ses yeux, trop larges et ses mains plutôt moches.

Anne Zamberlin

Il lui a fallu du courage pour accepter son corps tout en rondeurs. Paradoxalement, c’est cette particularité même qui lui a ouvert toute grandes les portes la publicité et des studios de photo.

Josiane Balasko : un humour ravageur

Un rien provocante, elle a su, par sa gentillesse, son talent et son humour, s’attirer la sympathie de tous. Faire rire de ses défauts et finir par être aimée pour cela, voilà le secret de sa personnalité.

Marlène Jobert : la rousse qui pétille

Elle se sentait mal avec ses taches de rousseur qu’elle cachait sous un épais fond de teint. Jusqu’au jour où un admirateur les célébra. Jusqu’au jour, notamment dans le film de René Clément " le passager de la pluie " en 1970, acheva la métamorphose.

www.cajoling.net

Fermer