Massage à Paris Massage à domicile Massage en espaces Bien-être Massage en entreprise Formation massage
 

Bien dans son couple


Comment manager les vieux de la boîte

 

 

Dans les tribus africaines, BIG BOSS a les cheveux blancs et pas mal de Km au compteur.

Chez nous, les rôles ont parfois inversés. C’est comme ça qu’on se retrouve, du haut de ses 30 ans, à gérer des collaborateurs qui en ont autant de " maison ".

 

Nous, on a été élevée dans le respect de l'âge et de l'expérience. Et on n'est vraiment pas du genre à rudoyer des gens qui bossaient déjà quand on patouillait au square. Alors, le jour où on se retrouve cadrette, fraîchement débarquée dans une équipe qui compte beaucoup de seniors, ça fait un choc. Un cas de figure loin d'être marginal en 2002.

Conjoncture oblige, c'est moins l'ancienneté que la créativité et la prise de risques qui font les chefs d'aujourd'hui. Et c'est peut-être injuste mais c'est comme ça. L'audace, la capacité d'inventer, de s'adapter à un nouveau contexte économique, sont des valeurs estampillées "jeune". Reste que briefer des anciens qui ont connu Dupichon père (fondateur de Valex) et sont incollables sur la condensation par stimulateur intégré qui a fait sa réputation internationale, n'est pas joué d'avance.

Ce n'est déjà pas évident d'imposer son autorité à des collègues de la même génération. Quand, en plus, on a l'âge d'être la fifille de ses subordonnés, ça se corse.

Mais pire que les petites phrases assassines " Ah, vous ne saviez pas que les microprocesseurs avaient une puissance de 28 centièmes seconde ?" Ou "Vous êtes trop jeune pour avoir connu Untel ou le système XX30..." et les "Quand j'avais votre âge..." maternalistes de la secrétaire, il y a cette petite voix intérieure qui serine : "Est-ce que je suis à la hauteur ?" Et vous souffle ces circonvolutions à répétitions pour demander à Richard (30 ans de boîte : Votre âge s'il veut bien, si ça ne le dérange pas et quand il en aura le temps... vous préparer un topo pour votre réunion du 30.

Aussi, avant que des réactions défensives (naturelles au début) ne dégénèrent en résistance passive (vos adjoints jouent le "cause toujours...") ou en fronde ouverte, il est temps de prendre quelques mesures préventives.

 

Règle n° 1. L'important, c'est d'abord d'être crédible à ses propres yeux !

La crédibilité n'a jamais été une question d'âge. Comme dirait le Cid, s'il pointait chez Valex : "La valeur n'attend pas les points d'ancienneté." Mais de compétences et d'autorité.

Justement des compétences, Géraldine FouilleToux en regorge. La preuve ? Si vos supérieurs hiérarchiques, peu suspects d'être de doux philanthropes, vous ont collée à ce nouveau poste, c'est que vous avez de sacrés "plus". Quant aux petits flottements qu'on pourrait vous reprocher ici et là, souvenez-vous que votre job consiste à animer une équipe, avec les qualités que ça implique (synthétiser, hiérarchiser les priorités... ). Pas à être la meilleure en technique de gestion-client ou en maintenance-photocopieuse.

 

Règle n° 2. L'autorité ne se décrète pas, elle se prouve !

L'autorité n'est pas une grâce tombée du ciel (même si certains jouissent d'un bonus charisme). Mais une prime à la responsabilité et à la cohérence.

On vous prendra au sérieux si vous assumez (vos actes, ceux de votre équipe) et gardez pour vous doutes et angoisses. Pas question de craquer dans les bras de votre assistante (oui, celle qui ressemble à votre mamie) si vos fournisseurs sont encore en retard sur les délais de livraison ou votre jules sur votre cadeau d'anniversaire. Toute preuve de faiblesse vous sera facturée tôt ou tard. De la réserve donc, et encore de la réserve.

Par ailleurs, si vous projetez quelques révolutions culturelles, n'oubliez pas de donner l'exemple. Votre slogan, c'est : "Des horaires plus extensibles !"  Soyez là dès l'aube et jouez les portiers de nuit. Vous montez la barre en termes d'objectifs commerciaux ? Défoncez-vous d'abord pour doubler votre propre chiffre d'affaires.

 

Règle n° 3. N'oubliez pas d'être sympa quand c'est possible...

Il ne suffit pas de donner des directives. Il faut é-cou-ter pour comprendre qui fait quoi, qui peut faire mieux et qui n'est pas content. Ça commence par un entretien avec chacun, en invitant l'interlocuteur à ne pas zapper sur ses appréhensions et rancoeurs. Ça se poursuit par des petites phrases au quotidien : "Tiens, vous avez un PC polychrome ? Ça ne vous fait pas mal aux yeux ?" Des petites attentions qui montrent que petit a : vous êtes un être humain. Petit b : vous ne vous prenez pas pour... (au choix). Petit c : vous êtes observatrice et on ne peut pas vous raconter n'importe quoi.

 

Règle n° 4... mais pète-sec au besoin !

Bien sûr, il y aura toujours un Pinchard pour tester vos limites en épluchant ostensiblement son courrier en réunion. A éviter : les "Vous vous foutez de moi ?" Qui braquent les projos sur votre amour-propre blessé. Questionnez-le plutôt sur le dossier Richaudet dont on vient de débattre.

Déconfiture garantie de l'intéressé. Et/ou guettez-le au tournant. Il force sur les notes de frais ou les pannes de réveil ? Justement, B. F. a décidé que, au-dessus de 1000 Euro, elles feront désormais l'objet d'une autorisation préalable. Ou que les retards de plus d'une demi-heure seront sanctionnés. Une décision un peu tranchée mais cohérente (vous avez annoncé comme priorité la réduction des frais de fonctionnement ou le respect des horaires) qui permet d'effectuer ce qu'on appelle, en management, une " prise en mains ".

 

Règle n° 5. jouez les empêcheuses de ronronner en rond !

Probable que vos innovations bousculent les habitudes maison. D'ailleurs, c'est votre rôle de jouer les traqueuses de "On a toujours fait comme ça".

Ne vous laissez pas impressionner par la résistance au changement, ce réflexe immémorial du travailleur qui sent que sa pause café de 9hl5 est peut-être menacée. Gardez le cap sur vos idées. C'est votre force.

Mais pour être acceptées, digérées, vos réformes doivent passer par la case concertation. Même si vous savez bien qu'au fond, c'est une pure question de forme. Et qu'après avoir consulté tout le monde, vous ferez, de toute façon, ce que vous aviez initialement décidé. Votre fil rouge : impliquer, expliquer. Votre message : changer, ce n'est pas perdre mais gagner. Ou un truc avoisinant.

Si Pinchard et Dugenoux passent de la conception graphique traditionnelle à la PAO, ça peut se traduire pour eux par un gain de savoir-faire (formation aidant) et une revalorisation de leur poste (avec augmentation de salaire à la clé... ).

C'est ce qu'il faut faire comprendre avant qu'ils ne se lancent dans une grève de la faim ou ne s'enchaîneraient à votre bureau.

 

Règle n° 6. Fayotez les papys en fin de carrière !

En revanche, ne faites pas l'impasse sur l'avis de vos aînés. Un baromètre qui permet d'évaluer si vos réformes sont adaptées (à l'entreprise, son marché). Ils vous apprendront par exemple, que la polyvalence des agents de liaison (votre projet phare), a déjà fait un flop il y a dix ans dans une version voisine. Ou que la gestion accélérée des TIP risque de ne pas être du goût de la clientèle. Vous gagnerez du temps en ne rééditant pas les mêmes erreurs.

Parfois utile également : une bonne connaissance des coulisses de la boite. Madame Lémant déjeune tous les midis avec la secrétaire du Pdg ? Voilà un nouveau canal pour passer vos messages à la hiérarchie.

Pour obtenir ces précieux renseignements, une bonne adresse : les papys fin de carrière (ils ne sont plus tiraillés par leurs ambitions). Si vous les valorisez en requérant leurs conseils, ils seront ravis de coopérer. Avec les autres (les quinquas plus fringants), réserve et vigilance. Et si vous avez besoin d'une info basique (que vous êtes censée savoir), n'avouez jamais : dites-leur que vous avez besoin de l'entendre de leur bouche "afin de connaître leur perception de la chose" (parfaitement...).

 

 

 

 

Un massage en cadeau
Un cadeau original, élégant, sensuel et plein de tendresse.

 

"La conscience ? Elle n'empêche jamais de commettre un péché. Elle empêche seulement d'en jouir en paix ! [Theodore Dreiser]"


 

 

[Le TOP DES ARTICLES]

BIEN DANS SA TÊTE

Priorité au plaisir

L'agressivité, une qualité à gérer

Suis-je stressé ?

 

BIEN DANS SON CORPS

Un hammam à la maison

Les huiles essentielles

Un hammam à la maison

 

BIEN DANS SON COUPLE

Le tantra

Le tantra

Au jeu de l'amour pas de hasard

 

 

[Le TOP DES MASSAGES]

Massage 1 et 2, massage maman et massage bébé

Massage Taoïste aux huiles chaudes, Porte de la sublime sérénité

Massage Visage, le lifting massage

Services Cajoling

Goodies Cajoling
Musiques de relaxation, fonds d'écran et l'écran de veille Cajoling.

Ajouter au favoris Ajouter aux favoris

Ajouter à Google

Flux d'information sur les massages Cajoling

Flux d'information sur les massages Cajoling format PDF

Ajouter à Netvibes


Internet déprime
Massage de relaxation, massage bonheur.

[Partenaires]

Remise en forme dans le lot

Ayuneda