Massage à Paris Massage à domicile Massage en espaces Bien-être Massage en entreprise Formation massage
 

Bien dans sa tête


émotions d'hommes

 

 

Une froideur travaillée" , Bruno, 30 ans, graphiste

"Je suis un faux calme. je me domine en permanence car, en fait, je suis excessif, coléreux, brutal. Ça m'a joué des tours. J'ai été viré pour ça, j'ai envoyé des gens à l'hôpital. Maintenant, je suis capable de prendre mon manteau et de sortir avant que ça dégénère. Sauf si on humilie quelqu'un que j'aime. Avec les femmes, l'agressivité reste verbale mais c'est plus méchant, parce que ça explose à contretemps. Pourtant ça m'arrive de pleurer, et même à gros bouillons, de préférence sur des nanars reliés à des souvenirs.... Si tu es trop sensible, tu es une cho­chotte. Macho, une brute préhistorique. C'est difficile de se positionner."

 

"La réalité est frustrante ..., Benoît, 30 ans, chef de produit dans l'industrie agro­alimentaire

"je peux me fermer comme une huître, encaisser pour mieux préparer la riposte ou ma défense. je ne hausse jamais le ton à la maison. Parfois c'est calculé, pour calmer le jeu. Parfois c'est par faiblesse : je m'écrase. Mes joies sont elles aussi mesurées. La réalité est souvent frustrante, par rapport à ce que j'anticipe. Le jour de mon mariage, je n'ai pas pleuré comme une made­leine. J'étais moins ému que prévu. A la naissance de mon fils, j'ai un peu dansé dans la maternité, chanté devant la couveuse mais je n'ai pas explosé de bonheur. J'encaisse mieux les grands chocs que les micro‑stress. La moindre remarque au boulot me rend vite parano. En cas de petit conflit, ma femme est au courant dans la demi‑heure. J'ai besoin qu'on s'intéresse à moi. Quand on se dispute, je m'assieds dans un coin, et je joue le petit garçon blessé. J'attends que "maman", culpabili­sée, vienne me consoler,"

 

Pas d'états d'âme, Bemard, 35 ans, capitaine

"Mes joies et mes peines ne regardent pas tout le monde. Quand Arthur est né, il y a une semaine, j'ai annoncé sobre­ment au bureau : "J'ai un garçon, je suis content." Mais si je n'avais pas été à Paris, j'aurais été crié ma joie seul dans la forêt. Quand mon père est mort, je n'ai pas pleuré mais j'avais de la peine. Ne pas exprimer mes émotions, c'est une question de tempérament, d'éducation. J'ai été élevé chez les Jésuites. Devise : "Jamais froid, jamais faim, jamais som­meil". Je veux rester gouverné par ma raison. A l'armée, non seulement montrer ses sentiments ne se fait pas, mais en plus, dans des situations extrêmes, ça peut être dangereux. Rester de marbre peut aussi déstabiliser l'autre. C'est un petit jeu que j'aime bien".

 

Une seconde d'éternité, Josua, 21 ans, musicien

"Essaie de sourire dans la rue ou dans le métro. On te prend pour un fou, un irresponsable, l'idiot du village. On peut me blesser facilement, surtout si c'est gratuit. Quand je suis hors de moi, je me défoule en tapant sur le placard. Mais après, je tue l'autre en rêve. Mon fantasme : être un tigre et lui déchiqueter la gorge. Mais il m'arrive d'avoir le souffle coupé par le regard d'une fille assise en terrasse. Tout un univers de possibilités s'ouvre : j'aime quelqu'un pendant une seconde d'éternité."

 

Une scène, j'enfile mes baskets, Alain, 47 ans, cadre à la Poste

"Le sujet de scène classique avec ma femme : les enfants. je suis beaucoup plus indulgent qu'elle. Le refrain, quand ça dégénère : "Parle, dis quelque chose..." Je ne comprends pas toujours ce genre d'exigence. Moi aussi j'ai l'impres­sion de parler à un mur puisque je me suis déjà expliqué. Poussé à bout, je me contrôle si les enfants sont là. Sinon, j'enfile mes baskets et je vais courir. C'est une façon de prendre la fuite. Parfois, je ne comprends pas pourquoi je ne me sens pas dans mon assiette. L'inconscient bloque: je refuse de savoir que je suis en conflit au bureau, puis je rumine. je ne me livre vraiment que dans mes jardins secrets : la poésie, la peinture..."

 

 

 


[ARTICLES CONNEXES]

L'intelligence émotionnelle

Comment gérer un grand sensible

Témoignages : Savez-vous pleurer ?

Test : Evaluer votre quotient émotionnel

 

 

 

Un massage en cadeau
Un cadeau original, élégant, sensuel et plein de tendresse.

 

"Les femmes ont permission d'être faibles, et elles se servent sans scrupule de ce privilège. [Madame de Sévigné]"


 

 

[Le TOP DES ARTICLES]

BIEN DANS SA TÊTE

Savez-vous pleurer ?

L'agressivité, une qualité à gérer

Tout ce qu'on cache à sa (meilleure) copine.

 

BIEN DANS SON CORPS

Elles portent le monde...

Capiton

Ménopause

Look : choisir son soutien gorge

 

BIEN DANS SON COUPLE

Chérie, si on essayait l'échangisme ?

Du toucher à la caresse

Réussir sa vie de couple

 

 

[Le TOP DES MASSAGES]

Massage Tui Na

Massage Reminisens, à la fois doux et tonique

Massage Tantrique à 4 mains, pour tout oublier

Services Cajoling

Goodies Cajoling
Musiques de relaxation, fonds d'écran et l'écran de veille Cajoling.

Ajouter au favoris Ajouter aux favoris

Ajouter à Google

Flux d'information sur les massages Cajoling

Flux d'information sur les massages Cajoling format PDF

Ajouter à Netvibes


Massage taoiste
L'équilibre du Yin et du Yang

[Partenaires]

Remise en forme dans le lot

Ayuneda